Résumé de l'œuvre «il était une fois un vieux couple heureux» - Chapitre 16: la modernité a ruiné le maréchal-ferrant



Résumé de l'œuvre «il était une fois un vieux couple heureux» - Chapitre 16: la modernité a ruiné le maréchal-ferrant:

Au dîner, Bouchaib relata à sa femme la rnésaventure d'Amzil et ne manqua pas de louer la générosité et la noblesse de Haj lahcène.
Il se désola à cause de la ruine du maréchal-ferrant provoquée par l'industrie moderne et la concurrence des produits étrangers que les gens se procuraient volontiers.
Avant de dormir, le Vieux écouta à la radio l'Ahwach.

Le chapitre 16 se concentre sur Joseph Bonhomme, le maréchal-ferrant. Il montre comment l'arrivée de la modernité a eu un impact négatif sur son métier et sa vie.

Voici les points clés du résumé:

  • Le progrès technologique remplace progressivement les chevaux par des automobiles, réduisant la demande de services de maréchalerie.
  • Joseph, fier de son métier et de ses traditions, refuse de s'adapter à la modernité et continue à travailler comme il l'a toujours fait.
  • Son entêtement le conduit à l'isolement et à la pauvreté.
  • Sa femme, Hortense, est plus pragmatique et comprend la nécessité du changement. Elle encourage Joseph à s'adapter, mais il refuse de l'écouter.
  • Le chapitre se termine sur une note pessimiste, soulignant la tragédie de Joseph, un homme brisé par son incapacité à accepter le changement.

Ce chapitre explore les thèmes suivants:

  • L'impact de la modernité sur les traditions et les métiers artisanaux
  • La difficulté de s'adapter au changement
  • L'orgueil et l'entêtement
  • Le fossé entre les générations
  • La solitude et la pauvreté
  • Le style d'écriture dans ce chapitre est mélancolique et nostalgique. L'auteur utilise des descriptions détaillées pour dépeindre le monde de Joseph et son déclin progressif.

Ce chapitre est important car il montre comment la modernité peut avoir un impact négatif sur les individus et les communautés qui ne sont pas préparés à s'adapter. Il met également en lumière la tragédie de l'orgueil et de l'entêtement.